Ya’alon Laisse Entendre qu’Israël Pourrait Cibler des Physiciens Iraniens

[Note de l’AURDIP : Comment la communauté des physiciens peut-elle tolérer sans réagir qu’Israel assassine impunément des physiciens nucléaires iraniens et revendique de continuer à le faire ?]


’En aucun cas nous ne pouvons tolérer un Iran doté de l’arme nucléaire’, a dit le ministre de la défense d’Israël au journal allemand Der Spiegel.


Dans une interview avec le journal allemand Der Spiegel sorti vendredi, le Ministre de la Défense Moshe Ya’alon sous-entendait qu’Israël pouvait chercher à assassiner des physiciens nucléaires iraniens afin de stopper le programme nucléaire de l’Iran.

En réponse à la question « Allons nous voir alors d’autres morts de physiciens nucléaires iraniens via des attaques ou des logiciels malveillants qui compromettraient le réseau informatique iranien ? », Ya’alon a dit : « Nous devons être prêts à nous défendre. Je ne suis pas responsable de la vie des physiciens iraniens. »

Ya’alon n’a pas rejeté non plus la possibilité pour Israël de bombarder les sites nucléaires iraniens si l’Iran violait l’accord et reprenait son programme nucléaire militaire.

« Dans ce cas, nous devrons en discuter », a dit Ya’alon à Der Spiegel. « Finalement, c’est très clair. D’une manière ou d’une autre, les ambitions nucléaires militaires de l’Iran devrons être stoppées.

« Nous ne pouvons en aucun cas tolérer un Iran doté de l’arme nucléaire. Dans ce but, nous préférons passer par un accord ou des sanctions, mais en fin de compte, Israël doit pouvoir se défendre. »

Dans l’interview du Spiegel, Ya’alon a réitéré les objections d’Israël à l’accord signé en juillet entre l’Iran et les puissances mondiales. Ya’alon a mis en garde sur le fait que l’accord placerait l’Iran au seuil d’entrée dans le nucléaire, et que lever les sanctions conduirait à une augmentation des fonds transférés par l’Iran aux groupes terroristes du Moyen Orient.

Il a été rapporté, qu’entre 2012 et 2014, cinq physiciens iraniens ont été assassinés et, bien qu’Israël n’ait jamais officiellement fait de commentaires sur ces meurtres, les principaux médias occidentaux, citant des sources officieuses du renseignement israélien, les ont attribués au Mossad.

En mars 2014, CBS News a rapporté que, sous la pression de l’administration Obama, le Premier Ministre Benjamin Netanyahu a ordonné au Mossad d’arrêter les assassinats.

Le correspondant national de CBS, Dan Raviv, expert en renseignement israélien, a raconté que le Mossad « menait depuis plusieurs années une campagne d’assassinats contre les plus grands physiciens du nucléaire iranien. L’intention était de ralentir les progrès faits par l’Iran, dont Israël est sûr qu’ils ont pour but de développer l’arme nucléaire ; et aussi de décourager des Iraniens formés et instruits de rejoindre le programme nucléaire du pays. »

« Il faut remarquer que les assassins israéliens n’ont jamais été pris, manifestement parce qu’ils avaient depuis longtemps organisé des refuges en Iran – alors que plusieurs Iraniens, qui avaient peut-être aidé le Mossad, ont été arrêtés et exécutés », a indiqué le rapport de CBS.