Wolf Alice engagé pour le concert « Pas l’Eurovision » en soutien des droits palestiniens

Le concert a été organisé par la Campagne de solidarité pour la Palestine


Les gagnants du prix Mercury, Wolf Alice et le rapper Mic Righteous, font partie des artistes annoncés dans le futur concert Not The Eurovision (Pas l’Eurovision) en soutien des droits palestiniens.

Le guitariste de Faithless, Dave Randall, est aussi sur l’affiche pour « Pas l’Eurovision : soirée pour la Palestine », et d’autres numéros doivent être encore annoncés.

Organisé par la Campagne de solidarité avec la Palestine, le concert aura lieu à Londres le 18 mai – le jour du concours de chansons de l’Eurovision 2019 à Tel Aviv, Israël.

Les organisateurs ont déclaré qu’il s’agit d’une invitation à souligner les violations des droits humains dont souffrent les Palestiniens et à protester contre elles, faisant valoir qu’Israël déploie une tactique de « blanchiment par l’art », en utilisant l’Eurovision comme un moyen de masquer ce qu’ils décrivent comme son régime d’apartheid et d’occupation, et en projetant au monde une image « progressiste ».

Le concert est un élément de la campagne pour boycotter la compétition de chansons, menée par le mouvement de Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) et soutenue par d’autres organisations dont la Campagne de solidarité avec la Palestine au Royaume-Uni.

Dans le cadre de la campagne, près de 40000 personnes ont signé une pétition appelant les diffuseurs publics à se retirer de l’Eurovision et appuyant l’appel d’artistes à boycotter l’événement.

Huda Ammori, responsable des campagnes à la Campagne de solidarité avec la Palestine, a déclaré : « Israël ne peut cacher l’occupation militaire et l’apartheid derrière les paillettes et le bling bling de l’Eurovision. Nous organisons ce concert pour témoigner de notre solidarité avec le peuple de Palestine dont les droits sont restreints et niés chaque jour par l’état israélien.

« Nous utilisons nos voix pour amplifier leur histoire et nous appelons tous ceux qui croient à la liberté, à la justice et à l’égalité à nous rejoindre. »

Alia Malak de la Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (Palestinian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel, PACBI), a déclaré : « La campagne pour boycotter l’Eurovision 2019 croit chaque jour.

« Des centaines d’artistes et des dizaines de milliers de personnes dans le monde entier ont appuyé l’appel aux diffuseurs publics et aux artistes pour qu’ils se retirent de l’événement, en soutien des droits palestiniens et contre la tactique d’Israël qui cherche de manière flagrante à blanchir l’apartheid par l’art (artwashing) et par un accueil favorable aux mouvements LGBTQ+ (pinkwashing).

« En 2005, la société civile palestinienne a appelé la communauté internationale à utiliser des tactiques non-violentes de Boycott, désinvestissement et sanctions contre le régime d’oppression d’Israël jusqu’à ce qu’il mette fin à son occupation illégale et reconnaisse les droits fondamentaux du peuple palestinien — cette campagne est un élément crucial de ce mouvement. »