Une conférence Bisan par le professeur Salim Tamari, « Récits autobiographiques de la Grande Guerre et création du nouveau Moyen-Orient »

Le premier webinaire des Conférences Bisan de la nouvelle année universitaire aura lieu le mercredi 14 septembre à 19h, heure de la Palestine (18h CET- heure normale d’Europe centrale ; 12h-midi US EST - heure normale de l’Est nord-américain). Le spécialiste palestinien de premier plan de la sociologie historique, professeur Salim Tamari (Université Birzeit et Institut des Études sur la Palestine) parlera de « Autobiographic Narratives of the Great War and the Creation of the New Middle East » [Récits autobiographiques de la Grande Guerre et création du nouveau Moyen-Orient].


Le comité de pilotage des Conférences Bisan affirme sa solidarité avec le peuple palestinien, qui souffre et est confronté à une série d’attaques, apparemment sans fin et systématique, contre ses droits humains. Très récemment, début août 2022, au mépris du droit international et des normes humanitaires, Israël a encore lancé un nouvel assaut contre le peuple de Gaza qu’il emprisonne d’un blocus écrasant depuis 15 ans. L’attaque a tué au moins 46 Gazaouis, dont 16 enfants. Nous condamnons fermement ces crimes de guerre, ainsi que la complicité de la communauté des nations qui continue à leur permettre de se produire.

Nous sommes heureux d’annoncer que le premier webinaire des Conférences Bisan de la nouvelle année universitaire aura lieu le mercredi 14 septembre à 19h, heure de la Palestine (18h CET- heure normale d’Europe centrale ; 12h-midi US EST - heure normale de l’Est nord-américain).

Nous aurons le plaisir d’accueillir le professeur Salim Tamari (Université Birzeit et Institut des Études sur la Palestine) qui parlera (en anglais avec traduction simultanée en arabe pour ceux qui le souhaitent) de :

Titre : Autobiographic Narratives of the Great War and the Creation of the New Middle East

[Récits autobiographiques de la Grande Guerre et création du nouveau Moyen-Orient]

Vous pouvez vous inscrire pour l’événement sur Zoom ici

Résumé : La Grande Guerre sur le Front oriental, considérée avec le recul d’un siècle, a conduit à des transformations majeures de la manière dont les peuples de la région – de la capitale ottomane d’Istanbul aux provinces arabes de l’Empire – se voient et voient le monde. Ce que je me propose de faire est de montrer comment la guerre et les combats sont reflétés dans les trajectoires biographiques des soldats qui y ont participé et des civils qui les ont subis, et comment la guerre a affecté la transformation de leurs vies et un remodelage de leur identité et de leurs affiliations pendant et après la guerre.

La guerre a été si dévastatrice que, selon les comptes rendus contemporains, elle a coûté la vie d’un sixième de la population totale de la Grande Syrie — un des taux de victimes les plus élevés de tous les fronts de guerre pendant cette période. Dans cette présentation, j’examinerai cette grande transformation à travers les vies de trois civils et de trois soldats dont les trajectoires ont marqué la transition de l’ottomanisme au nouveau Moyen-Orient des nationalismes arabe et turc. Les auteurs incluent Khalil Sakakini, qui a tenu un journal pendant la guerre à Jérusalem. Son récit est captivant dans la mesure il a tracé un portrait saisissant de la désolation de la cité en 1915 et 1916, les années de famine. Les mémoires damascènes de Muhammad Kurd Ali incluent sa période comme publiciste, certains critiques diraient apologiste, des excès de Jamal et Anwar (Enver) Pashas en Syrie et en Palestine. Le travail de fiction en arabe le plus important issu de la Grande Guerre est La vie de Mifleh al Ghassani (1921) de l’écrivain et journaliste palestinien Najib Nassar dont la nouvelle est un mémoire de guerre autobiographique à peine déguisé de l’auteur qui a passé 1916-1917 à se cacher des gendarmes turcs dans les campements bédouins de la vallée du Jourdain.

Vous pouvez vous inscrire pour l’événement sur Zoom ici

Salim Tamari est actuellement professeur émérite de sociologie à l’université Birzeit, directeur de recherche associé à l’Institut des Etudes sur la Palestine et rédacteur du Jerusalem Quarterly. Rashid Khalidi, professeur Edward Said des Etudes d’arabe moderne à l’université Columbia, a décrit Salim Tamari comme le « spécialiste palestinien de premier plan de la sociologie historique ».

Salim Tamari a obtenu un Ph.D. de l’université de Manchester et a été au cours de sa carrière professeur invité de plusieurs universités d’Europe et des Etats-Unis, dont l’université Ca Foscari de Venise ; l’université de Californie à Berkeley ; l’université Georgetown ; l’université de New York ; l’université Cornell ; l’université de Chicago ; l’université Harvard et l’université Columbia.

S’appuyant sur des matériaux d’archives et des journaux privés, Salim Tamari a publié de nombreuses études documentant et analysant la société palestinienne. Ses livres récents incluent : Mountain Against the Sea : A Conflicted Modernity (2008), Year of the Locust : Erasure of the Ottoman Era in Palestine (2011), The Great War and the Remaking of Palestine (2018), et Landed Property and Public Endowments in Jerusalem (avec Munir Fakhr Ed Din, 2018).

Le travail de Salim Tamari a été récompensé par plusieurs prix comme le prix du Middle East Monitor en 2018 pour son livre The Great War and the Remaking of Palestine et le Prix de l’Etat de Palestine en 2017 pour l’ensemble de son oeuvre en sciences sociales et humaines.

Cette conférence est sponsorisée par le Centre Bisan pour la recherche et le développement, Scientifiques pour la Palestine et le Centre des Etudes palestiniennes de l’université Columbia.

Espérant voir beaucoup d’entre vous à ce webinaire, nous vous adressons l’expression de nos meilleurs sentiments,

Le Comité de pilotage des Conférences Bisan

Prochains webinaires des Conférences Bisan

- mercredi 12 octobre 2022, 19h (heure de la Palestine)

Prof. Nancy Kanwisher(MIT)

Titre : Functional Imaging of the Human Brain : A Window into the Architecture of the Mind

[Imagerie fonctionnelle du cerveau humain : une fenêtre sur l’architecture de l’esprit]

- mercredi 9 novembre 2022, 18h ou 19h (heure de la Palestine)

Prof. Esther Duflo (MIT, lauréate du prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel 2019)

Titre : A venir

Résumé : A venir

- mercredi 14 décembre 2022, 19h (heure de la Palestine)

Prof. Daniel Pauly (Université de Colombie britannique)

Titre : A venir

Résumé : A venir

- mercredi 11 janvier 2023, 19h (heure de la Palestine)

Prof. Mahmood Mamdani (Université Columbia)

A confirmer

- mercredi 8 mars 2023, 19h (heure de la Palestine)

Marina Warner (mythographe, romancière et chercheuse indépendante)

Titre : A venir

Résumé : A venir

- mercredi 12 avril 2023, 19h (heure de la Palestine)

Prof. Mark Smith (Université du Missouri)

Titre : A venir

Résumé : A venir

Pour recevoir les annonces des Conférences Bisan, vous pouvez vous inscrire à la liste de mailing ici.

Déclaration d’objectifs des Conférences Bisan

En collaboration avec Scientifiques pour la Palestine et le Centre Bisan pour la recherche et le développement, et en concordance avec leur engagement commun pour la pleine intégration de la Palestine dans la communauté globale du savoir, les Conférences Bisan promeuvent des exposés sur des sujets d’importance culturelle, scientifique et sociétale, par des chercheurs et des intellectuels publics de premier plan, d’origines et de points de vue variés. Ces webinaires interactifs sont gratuits et ouverts au public, et leurs enregistrements seront rapidement mis en ligne.