Une attaque aérienne israélienne tue une petite fille palestinienne de 5 ans à Gaza

Une frappe aérienne israélienne a tué Alaa Abdullah Riyad Qaddoum, petite fille de 5 ans, le 5 août dans la ville de Gaza.


Ramallah, le 5 août 2022 - Une attaque aérienne israélienne a tué une petite fille palestinienne de 5 ans aujourd’hui dans la ville de Gaza alors que l’armée israélienne annonçait une nouvelle offensive militaire sur la Bande de Gaza.

Alaa Abdullah Riyad Qaddoum, 5 ans, a été tuée le 5 août vers 16 H.30 par une frappe aérienne israélienne sur le quartier de Shuja’iyya de la ville de Gaza, d’après les renseignements collectés par Défense des Enfants International – Palestine (DCIP). La frappe aérienne israélienne a atteint un groupe de personnes rassemblées devant la mosquée Abu Samra dans la zone de Wadi Al-Arayes du quartier de Shuja’iyya. Le frère de six ans d’Alaa, Riyad, et son père, Abdullah, ont été blessés dans cette même attaque.

« Les forces israéliennes utilisent couramment des armes explosives dans des zones civiles densément peuplées avec un mépris total pour leurs effets aveugles », a dit Ayed Abu Eqtaish, directeur du programme de responsabilité à DCIP. « Il n’existe aucun endroit sûr dans la Bande de Gaza pour les enfants palestiniens et leurs familles et ils supportent de plus en plus le poids des offensives militaires répétées d’Israël.

Alaa est morte instantanément et a subi des blessures de shrapnels au front, à la poitrine et à la jambe droite, d’après le médecin de l’hôpital Al-Shifa.

Au moins deux autres Palestiniens ont été tués dans cette même attaque, dont le cousin de 24 ans d’Alaa, Yousef Salman Mohammad Qaddoum, d’après les informations rassemblées par DCIP.

L’armée israélienne a lancé des attaques aériennes vendredi à travers la Bande de Gaza, tuant au moins dix personnes et en blessant au moins 55 d’après le ministère palestinien de la Santé à Gaza.

L’offensive militaire israélienne arrive quelques jours après que les forces israéliennes aient arrêté un haut dirigeant du Jihad Islamique à Jénine et tué un garçon de 16 ans, Dirar Riyad Lufti Al-Haj Saleh, également à Jénine, qui manifestait contre l’incursion militaire israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine.

Le droit humanitaire international interdit les attaques aveugles et disproportionnées et exige de toutes les parties d’un conflit armé de faire la différence entre cibles militaires, civils et biens civils. Israël, en tant que puissance occupante dans le Territoire Palestinien Occupé, dont la Bande de Gaza, a le devoir de protéger la population civile palestinienne contre la violence.

Les autorités israéliennes ont imposé à la Bande de Gaza une politique de bouclage depuis 2007 par un contrôle strict et une limitation de l’entrée et de la sortie des individus ; le maintien de restrictions rigoureuses sur les importations, y compris de nourriture, de matériaux de constructions, de carburant et autres éléments essentiels ; ainsi que l’interdiction des exportations. Israël continue de maintenir un contrôle complet sur les frontières, l’espace aérien et les eaux territoriales de la Bande de Gaza.

- Photo : Alaa, petite flle de 5 ans, avec son diplôme de l’école maternelle. (Photo ; avec l’aimable autorisation de la famille Qaddoum)