Un projet qui commence par un rêve à Jénine et tente de devenir une réalité, rejoindre Gaza

Communiqué du Freedom Theatre de Jénine, à propos de sa nouvelle création « Metro Gaza »


Le rêve ne s’est pas réalisé, « Métro Gaza » n’est pas arrivé à Gaza, mais le rêve d’arriver à Jérusalem s’est réalisé, le rêve de retourner à Haïfa, à la maison de Juliano, de rassembler l’identité palestinienne éclatée entre la Cisjordanie, la bande de Gaza, et la Palestine occupée en 1948, entre Jénine, Ramallah, Jérusalem, et Haïfa, jusqu’à la destination de notre tournée théâtrale, Gaza, est devenu une réalité... une réalité rêvant de la possibilité d’y arriver.

Le 8 décembre 2022, jour de première de la pièce « Métro Gaza », Jénine pleurait trois martyrs... La représentation a été précédée d’une phase d’élaboration compliquée par les attaques répétées et la prise d’assaut du camp de réfugiés de Jénine. Nous éprouvions des sentiments contradictoires et perturbants questionnant la pertinence de notre dispositif et de notre méthodologie de travail de résistance par la culture. Vous pouvez imaginer un comédien en plein travail de création, participant à une période de répétitions intensive, impliqué activement dans l’élaboration d’une oeuvre théâtrale, et en même temps les funérailles des martyrs, menées par les combattants de la résistance armée, passant devant lui, et puis la nuit, il ne parvient pas à se reposer une seconde, il ne peut fermer l’oeil à cause du fracas et des coups de feu tirés au cours de l’arrestation par les forces d’occupation d’un des jeunes du camp de réfugiés de Jénine.

L’équipe de la pièce « Métro Gaza » était sur les nerfs, continuellement soumise au stress pendant toute la période d’élaboration... Mais, malgré la situation et les difficultés, le résultat est là, et le Freedom Theatre en est fier. Nous avons pu accomplir un travail théâtral pleinement professionnel, assurant le plus haut niveau de représentation, de style, d’argument, de narration et d’enjeu, suscitant le débat avec notre public arabe palestinien dans un nouveau style de théâtre.

C’est non sans fierté que le Freedom Theatre conclut l’année 2022 avec ce projet qui va poursuivre son parcours, trouant les ténèbres de cette situation de crises et d’épreuves, avec une programmation locale au cours de l’année 2023, puis une tournée théâtrale en Europe afin de diffuser de par le monde les récits et les rêves des Palestiniens et particulièrement de ceux de Gaza.
Un grand merci à notre ami metteur en scène Hervé Loichemol, à l’intrépide créatif Gilles Vuissoz et à tous nos partenaires de la « Compagnie FOR » de Ferney-Voltaire.
Un merci spécial aux actrices ; Shaden Salim et Yasmine Shalaldeh et à notre acteur Ahmed Tobasi, et merci au producteur du Freedom Theatre, Mustafa Sheta, et au technicien, Adnan Naghnaghiye, d’avoir surmonté les difficultés et relevé les défis malgré toutes ces vicissitudes... pour que le théâtre continue de présenter ce qui dépasse l’attendu et atteint le meilleur, toujours.

Tout ce qui nous importait dans ces circonstances, c’est que « Métro Gaza » nous permette d’approcher et de rencontrer les Palestiniens de l’intérieur et ceux de la diaspora, et d’interroger le sens de la notion d’"aliénation", ainsi que de clarifier la nature du traitement par l’occupation des Palestiniens à l’intérieur des territoires occupés en 1948 et à Jérusalem. La réussite dont nous sommes le plus fiers, c’est de représenter les différentes composantes de l’identité palestinienne, de montrer nos spectacles à toutes les étapes pointées sur la carte de notre tournée, et de conclure l’année 2022 avec un projet qui commence par un rêve à Jénine et tente de devenir une réalité, rejoindre Gaza.