Référendum BDS à l’École des Études orientales et africaines (School of Oriental and African Studies, SOAS)


L’association des étudiants de la SOAS a été la première association étudiante britannique à voter en faveur de la campagne pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS), lancée en 2005 par des organisations de la société civile palestinienne, et à soutenir cette campagne. Pendant plus de 30 ans, la Société sur la Palestine de SOAS a été l’une des sociétés les plus actives au sein de SOAS. Les étudiants de SOAS ont soutenu sans interruption le combat palestinien pour la libération et la décolonisation, SOAS devenant un des campus les actifs de Grande-Bretagne.

En réponse à l’appel de 2005, l’association étudiante de SOAS a voté en faveur de la participation et du soutien à la campagne pour le boycott d’Israël. Lors de l’Assemblée générale d’octobre pour cette année universitaire (2014/2015), les étudiants de SOAS ont décidé d’accroître leur soutien à BDS. Ils ont appelé à un référendum à l’échelle de l’École afin de décider si SOAS, comme institution universitaire, devait suivre les directives de BDS et rejoindre le boycott académique des institutions et des entreprises israéliennes.

SOAS a actuellement des liens avec l’Université hébraïque de Jérusalem (Hebrew University of Jerusalem, HUJ), et envoient à HUJ des étudiants en hébreu pendant leur année à l’étranger. Une partie du campus de HUJ est située en territoire palestinien, Jérusalem, qui fut confisqué en 1968, une pratique commencée en 1947 et qui enfreint directement le droit international. De plus, l’Université hébraïque a des relations directes avec l’université d’Ariel qui est située dans la colonie d’Ariel en Cisjordanie, et reconnaît ses diplômes. Enfin, l’Université hébraïque offre un traitement privilégié aux soldats israéliens qui sont impliqués dans les violations quotidiennes des droits de l’homme en Palestine, particulièrement à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem.

Pour plus d’information à propos de l’expansion récente de l’Université hébraïque sur le territoire palestinien, voir ICI

ICI se trouve un rapport du Centre d’information alternatif (Alternative Information Center, AIC) expliquant comment les universités israéliennes sont complices de l’occupation militaire.

ICI se trouve une vidéo exposant la collaboration militaro-universitaire entre l’Université hébraïque et les Forces de défense israéliennes.

ICI se trouve une vidéo montrant la réponse de quelques étudiants de l’Université hébraïque qui explique la situation vécue quotidiennement sur le campus.

LE REFERENDUM PRENDRA PLACE A SOAS DANS LA DERNIERE SEMAINE DE FEVRIER ( 23-27)

Le référendum sera ouvert à tous les membres de la communauté de SOAS : étudiants, universitaires, personnel de ménage et de restauration, services de sécurité, enseignants, personnel technique et administratif.

Le référendum demandera à tous les membres de la communauté de SOAS s’ils pensent que SOAS devrait rejoindre complètement la campagne BDS et implémenter un boycott académique en suivant les directives PACBI (PACBI guidelines, Palestinian Campaign for the Academic & Cultural Boycott of Israel).

- Pour plus d’information sur les événements jour par jour, les discussions, et l’information qui sera disponible dans les prochaines semaines, accéder à la page Facebook de la campagne BDS de SOAS, ICI

- Pour plus d’information sur ce qu’un boycott académique recouvre, lire les directives de « Pourquoi boycotter les universités israéliennes », émises par le Comité britannique pour les universités palestiniennes (British Committee for the Universities of Palestine, BRICUP) - ICI

- Pour regarder l’ouverture de la campagne BDS, qui s’est tenue à SOAS le 12 janvier 2015 avec les professeurs Ilan Pappé (Université d’Exeter) et Karma Nabulsi (Université d’Oxford), cliquer ICI