Lettre au président de l’université du Michigan à propos de John Cheney-Lippold

Le Département de la Liberté Académique, de la Titularisation et de la Gouvernance de l’AAUP a envoyé une lettre au président de l’université du Michigan pour répondre à une déclaration de l’université disant qu’elle va punir le professeur John Cheney-Lippold pour sa décision de ne pas écrire une lettre de recommandation pour une étudiante. Cheney-Lippold a reçu une lettre du doyen par intérim du Collège de Littérature, des Sciences et des Arts, l’informant des actions qu’elle avait initiées parce qu’elle était convaincue que sa « conduite était très en dessous des attentes de l’Université et du Collège sur la façon dont la faculté de Littérature, des Sciences et des Arts se comporte avec les étudiants et les traite ».

Extraits de la lettre de l’AAUP :

L’intérêt de l’Association pour le cas du Professeur Cheney-Lippold découle de notre vieil attachement à la liberté académique et la titularisation, principes fondamentaux mis en avant dans la Déclaration de Principes sur la Liberté Académique et la Titularisation de 1940 ci-jointe. Ce document, formulé conjointement par l’AAUP et l’Association des Collèges et Universités Américaines, a reçu l’approbation de plus de 250 organisations professionnelles et d’éducation…

...les accusations qui peuvent conduire à imposer de sévères sanctions doivent être précédées d’une enquête non officielle conduite par un comité de la faculté dûment constitué chargé de déterminer s’il faudrait entreprendre des procédures pour imposer des sanctions. Après ce genre de détermination, les standards défendus par l’AAUP exigent d’une administration qu’elle prouve la justesse de la cause pour imposer une sanction sévère lors d’une audience du dossier devant un corps professoral élu.

Cliquez ici pour enregistrer la lettre complète à l’Université du Michigan

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter