Les forces israéliennes tuent par balles près de Ramallah une jeune Palestinienne de 14 ans

Les forces israéliennes ont tué par balles le 14 novembre Fulla Rasmi Abdulaziz Mallouh âgée de 14 ans. (Crédit photo : Agence de presse Wafa)


Ramallah, le 16 novembre 2022 - Les forces israéliennes ont tué lundi par balles au centre de la Cisjordanie occupée une jeune Palestinienne de 14 ans.

Fulla Rasmi Abdulaziz, 14 ans, a été abattue par les forces israéliennes vers 4 H. du matin le 14 novembre dans la ville de Beitunia, à l’ouest de Ramallah au centre de la Cisjordanie occupée, d’après les renseignements récoltés par Défense des Enfants International – Palestine. Fulla était assise sur le siège passager d’une voiture qui roulait rue Mahmoud Imwasi quand les forces israéliennes ont ouvert le feu sur la voiture, tirant au moins 20 fois à balles réelles. Fulla a subi des frappes de balles à la tête et à la poitrine. Les forces israéliennes ont ramassé son cadavre, le retirant de la scène, puis l’ont transféré plus tard aux autorités palestiniennes.

« Les enfants palestiniens vivent dans un contexte hyper-militarisé où les incursions nocturnes de l’armée israélienne dans les communautés palestiniennes pour arrêter et terrifier les civils palestiniens sont la norme », a dit Ayed Abu Eqtaish, directeur du programme de responsabilité à DCIP. « Au cours de ces incursions, les forces israéliennes ont régulièrement recours à une force létale intentionnelle dans des situations non justifiées selon le droit international et ne font aucun effort pour mener une enquête impartiale ou s’assurer que les soldats israéliens agissent en accord avec les normes internationales.

Après que les forces israéliennes aient tiré à balles réelles sur la voiture, le conducteur est sorti de la voiture, les mains en l’air. Les forces israéliennes l’ont frappé et arrêté. Puis les forces israéliennes ont ouvert la portière du passager et ont étendu Fulla sur le sol, où un soldat a brièvement essayé de la ranimer, d’après les informations collectées par DCIP. Les forces israéliennes ont déplacé Fulla vers une civière, l’ont portée sur une courte distance, puis l’ont remise par terre avec une certaine brutalité. Fulla est restée par terre sans attention médicale tandis que les forces israéliennes emmenaient l’homme arrêté vers un véhicule militaire.

Deux soldats israéliens ont alors soulevé Fulla sur la civière, l’ont mise à l’arrière d’un véhicule militaire israélien, qui s’est éloigné, d’après les informations récoltées par DCIP. Les forces israéliennes ont alors transmis Fulla à la liaison palestinienne, qui l’a transférée au Complexe Médical de Palestine à Ramallah, où les médecins l’ont déclarée morte.

Les forces israéliennes ont intensifié les opérations d’arrestation et les incursions dans les villes palestiniennes de Cisjordanie occupée ces derniers mois, provoquant une augmentation du nombre d’enfants palestiniens tués par les forces israéliennes. Des dizaines de Palestiniens ont été tués en Cisjordanie depuis que l’armée israélienne a lancé l’Opération « Briser la Vague » le 31 mars 2022.

Selon le droit international, la force létale intentionnelle ne se justifie qu’en présence de circonstances où l’on craint une menace directe pour la vie ou de graves blessures. Cependant, les enquêtes et les preuves réunies par DCIP suggèrent régulièrement que les forces israéliennes utilisent une force létale contre les enfants palestiniens dans des circonstances qui peuvent s’apparenter à des assassinats extrajudiciaires ou volontaires.

Les forces israéliennes ont tué 26 filles palestiniennes en Cisjordanie occupée, dont Jérusalem Est, depuis 2000, d’après la documentation réunie par DCIP. La dernière jeune palestinienne abattue par les forces israéliennes en Cisjordanie, Samah Zuheer Ahmad Mubarak avait 16 ans, en janvier 2019.

Les forces israéliennes ont tué 521 enfants palestiniens depuis 2000 en Cisjordanie occupée, d’après les renseignements récoltés par DCIP.

49 enfants palestiniens ont été tués en 2022, d’après la documentation réunie par DCIP, dont 32 enfants palestiniens abattus par balles par les forces israéliennes et les colons en Cisjordanie occupée. DCIP a documenté l’assassinat de 17 enfants palestiniens entre le 5 et le 7 août après que les forces israéliennes aient lancé une offensive militaire dans la Bande de Gaza. DCIP poursuit ses enquêtes sur plusieurs incidents.

2021 a été l’année la plus meurtrière pour les enfants palestiniens depuis 2014. Les forces israéliennes et des civils armés ont tué 78 enfants palestiniens d’après les preuves réunies par DCIP.