L’École des études orientales et africaines (SOAS) vote le boycott universitaire d’Israël


Les étudiants et le personnel de SOAS (l‘école des études orientales et africaines de l’université de Londres) ont décidé d’un boycott universitaire d’Israël, selon les résultats publiés vendredi soir, d’une semaine de référendum.

Le vote, ouvert aux étudiants, aux enseignants et à tout le reste du personnel, s’est conclu par 73% pour et 27% contre.

Le référendum demandait aux votants s’ils pensaient que SOAS devait se joindre totalement à la campagne de Boycott Désinvestissement Sanctions (BDS) et mettre en œuvre le boycott universitaire selon les directives de la Campagne Palestinienne pour le Boycott Universitaire et Culturel (PACBI).

Au début de la semaine, PACBI et des syndicats d’étudiants et de professeurs palestiniens avaient exprimé leur soutien au Oui et applaudi aux efforts de ceux qui militent pour le boycott.

Le syndicat des étudiants de SOAS soutient la campagne BDS depuis 2005. En octobre 2014, le syndicat des étudiants a présenté une motion appelant le syndicat à « porter la campagne BDS dans l’Université » via un référendum généralisé à toute l’école.

Aux côtés des Palestiniens de SOAS, la campagne de boycott a reçu le soutien du mouvement « Justice pour les travailleurs du nettoyage », du groupe LGBTQIA+, du Mouvement de Solidarité du Cachemire, de la Société Tamoul, et de le syndicat des étudiants de SOAS lui-même.