L’astrophysicien palestinien, le professeur Barghouthi, voit sa détention administrative renouvelée

Quelques heures avant la libération de l’astrophysicien palestinien, le professeur Imad Barghouthi, prévue ce dimanche 8 novembre, le commandant militaire de la Cisjordanie a publié une nouvelle ordonnance de détention administrative prolongeant son emprisonnement, lequel dure depuis le 16 juillet 2020, de trois mois et trois semaines supplémentaires. La justification de cette décision par l’armée israélienne se réfère à des dossiers secrets en possession des forces israéliennes, auxquels ni le professeur Barghouthi, ni son avocat n’ont eu accès.

Le professeur Barghouthi continue d’être détenu, en violation du droit international, et d’être séparé de sa famille, de ses étudiants et de ses collègues. Plus d’un millier d’universitaires du monde entier se sont engagés à exiger la libération de l’astrophysicien palestinien depuis son arrestation illégale, en début d’année, et quelques semaines seulement avant le début prévu du semestre d’automne en Palestine.

La détention administrative, une procédure employée par les autorités israéliennes pour emprisonner indéfiniment sans procès et sans inculpation et utilisée couramment contre les Palestiniens, a été condamnée par les Nations Unies et elle constitue une violation directe de l’Article 14 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. La détention du professeur Barghouthi a été justifiée sur la base de son activité sur les réseaux sociaux, mais plusieurs fois des juges ont tranché sur son dossier en faveur de sa libération durant le procès.

Toutefois, suite à une mise en accusation par un tribunal militaire israélien, le 2 septembre, le juge avait décidé de le libérer sous caution. Quelques heures avant sa libération, le commandant militaire israélien de la Cisjordanie a ordonné un prolongement de la détention d’Imad jusqu’au 15 novembre, en contradiction avec la décision du juge. Une fois de plus, le juge a décidé de le libérer, le 8 novembre, ce qui a été communiqué à sa famille comme étant définitif. Et une fois encore, le commandant militaire israélien a contredit la décision du juge.

Scientifiques pour la Palestine condamne avec force cette détention illégale de l’un de nos collègues palestiniens. La situation du professeur Barghouthi n’est pas rare et de nombreux scientifiques, étudiants, et autres Palestiniens y sont confrontés. Grâce au dossier du professeur Imad Barghouthi, nous espérons trouver une force d’appui pour attirer aussi l’attention du monde sur la situation de tant d’autres. Tant que ce système cruel, illégal, se poursuivra, les espoirs des scientifiques palestiniens (jeunes et âgés) de devenir des membres engagés de la communauté scientifique internationale seront toujours loin de devenir réalité !

Nos pensées vont à Imad, à sa famille et à tant d’autres Palestiniens dans des situations similaires. Merci de signer notre pétition si vous ne l’avez pas encore fait.

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don