Israël a dit qu’un Palestinien avait été tué au cours d’affrontements. Une vidéo montre qu’on lui a tiré dans le dos

| Jack Khoury et Yaniv Kubovich pour Haaretz |Traduction J.Ch. pour l’AURDIP |Actualités

Alors que l’armée dit que Mohammad Khossam Khabali a été abattu au cours de violents affrontements, une vidéo le montre marchant dans une rue principale avec des amis.

Une vidéo du tir mortel sur un Palestinien montre qu’on lui a tiré dans le dos et contredit l’armée israélienne qui prétend que l’incident est survenu au cours de violents affrontements. L’armée a ouvert une enquête sur ce tir, qui a eu lieu mardi à Tulkarem en Cisjordanie.

Une vidéo de l’incident, diffusée par une station de télévision locale, montre Mohammad Khossam Khabali, 23 ans, qui utilisait une canne pour l’aider à marcher, frappé d’une balle dans le dos alors qu’il marche dans la ville au petit matin avec un groupe d’autre personnes.

La vidéo montre aussi Khabali se tenant avec un groupe d’amis à l’entrée d’un restaurant avant le tir. Khabali a été dangereusement blessé et emmené à l’hôpital de Tulkarem, où on l’a déclaré mort.

Résident de Tulkarem, le journaliste Sami As-Sai a trouvé l’enregistrement de caméras installées autour du site du tir. Il a dit à Haaretz que les soldats israéliens terminaient juste une perquisition dans une maison voisine quand ils ont vu une bande de jeunes qui se rassemblaient à l’entrée du restaurant.

Dans l’une des vidéos qu’il a trouvées, on voir une des personnes de ce petit rassemblement lever le bras, admonestant apparemment les soldats. Quelques secondes plus tard, on voit Khabali tomber à terre. Selon As-Sai, la distance entre le groupe palestinien et les soldats était d’environ 80 mètres (260 pieds).

Des personnes qui connaissaient Khabali, qui vivait dans un camp de réfugiés de la ville, ont dit qu’il était physiquement estropié et intellectuellement diminué. Il était connu dans le camp comme quelqu’un qui cherchait des petits boulots tout simples.

Les Forces de Défense Israéliennes ont dit que, alors que les troupes manoeuvraient à Tulkarem, « une violente émeute a été déclenchée dans laquelle des dizaines de Palestiniens ont lancé violemment des pierres ».

« Les troupes ont répondu avec les méthodes de contrôle d’émeutes et ensuite avec des tirs à balles réelles », a dit la porte-parole.

La vidéo, pourtant, ne montre aucune confrontation violente et les soldats marchaient dans une rue principale de la partie occidentale de Tulkarem.

Navigation

|Formulaires et listes
Faire un don

Votre don à l’AURDIP nous permettra de financer nos activités, d’imprimer des documents, de publier des informations, et de faire campagne auprès des universitaires.
Faire un don

Newsletter