Des universitaires, dont George Smith, Lauréat du prix Nobel, et Noam Chomsky, demandent la libération d’Ubai Aboudi, un des dirigeants de la société civile palestinienne, citoyen des États-Unis et prisonnier de conscience, de la détention militaire israélienne


NEW YORK—Ubai Aboudi, citoyen des Etats-Unis et directeur du Centre Bisan pour la recherche et le développement, a été enlevé brutalement par 12 soldats de l’occupation militaire israélienne, à 3h du matin le 13 novembre 2019, devant sa femme et ses enfants.

Lors de son audition devant un tribunal militaire israélien, M. Aboudi a été remis sous détention militaire israélienne pour 4 mois supplémentaires, bien qu’aucune charge n’ait été formulée contre lui. Selon le système israélien de détention administrative, son emprisonnement peut être étendu indéfiniment.

Sa famille et ses enfants souffrent de son absence et espèrent avec angoisse sa libération alors qu’ils se préparent pour la période de Noël. « L’enlèvement d’Ubai fait partie d’un schéma plus large de perturbations et de répressions des droits fondamentaux des Palestiniens, en particulier le droit à l’éducation, garanti par l’Article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont Israël est signataire », a déclaré le mathématicien Ahmed Abbes, directeur de recherche à Paris, France.

« C’est un crime que l’armée israélienne arrache un être doux comme Ubai de sa maison sous les yeux de sa famille au milieu de la nuit », a dit Noam Chomsky. « Ils envoient clairement un signal à quiconque travaille avec la société civile palestinienne ». « L’armée israélienne n’est pas habituée à devoir rendre des comptes. Mais cette fois, nous observons et nous nous exprimons », a ajouté Abbes.

Le Centre Bisan oeuvre pour soutenir la société civile palestinienne, avec une attention particulière à l’extension du droit à l’éducation. Ubai s’est aussi engagé avec l’association Scientists for Palestine [S4P] dans l’organisation de la Troisième Rencontre internationale pour la science en Palestine à l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT), rencontre compromise par l’enlèvement d’Ubai.

Amnesty International fait aussi campagne pour la libération d’Ubai, ajoutant que les soldats israéliens ont confisqué son passeport américain et affirmant, en substance, que sa détention fait partie de la pratique israélienne systématique de discipliner et de punir des Palestiniens qui contestent l’occupation israélienne .

« Etant donné l’implication de M. Aboudi dans la communauté scientifique internationale, nous craignons que cette attaque ne soit dirigée contre ceux qui ont des relations solides avec des organisations internationales axées sur l’implémentation de changements en Palestine », a déclaré Mario Martone, physicien théoricien et porte-parole de Scientists for Palestine.

En réponse à la détention illégale de M. Aboudi, Scientists for Palestine a lancé une pétition signée par des universitaires comme le linguiste Noam Chomsky et le lauréat du prix Nobel George Smith, parmi beaucoup d’autres, appelant à les rejoindre pour demander aux sénateurs et aux députés de réclamer justice pour M. Aboudi et pour signer la pétition ici

Scientists for Palestine