Des députés européens demandent de mettre fin au siège de Gaza, en autorisant l’entrée des traitements COVID-19


Vingt-cinq membres du Parlement européen, dont Manu Pineda, le président de la délégation pour les relations avec la Palestine, ont signé une pétition lancée par l’Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme basé à Genève, qui demande au gouvernement israélien de lever son siège de Gaza et d’autoriser la fourniture de matériel médical COVID-19, compte tenu de la récente augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans l’enclave côtière. Les députés européens ont exprimé leur inquiétude face à la récente augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans la bande de Gaza, notant que la situation exceptionnelle à Gaza « exige une action immédiate pour permettre l’entrée sur le territoire de médicaments, d’équipements de protection, de masques et d’unités de soins intensifs ». La pétition a été lancée à un moment critique alors que Gaza vit ses 14 années de siège, suite aux élections législatives palestiniennes de 2006, après lesquelles l’enclave côtière a été placée sous le siège israélien et égyptien, ce qui a épuisé son système de santé.

Aujourd’hui, les chiffres des cas COVID-19, qui se répandent comme un feu dans les camps de réfugiés à Gaza, sont révélateurs de la situation catastrophique qui y règne. Nous appelons la communauté internationale à mettre immédiatement fin au siège de Gaza, à autoriser l’acheminement de fournitures médicales et à allouer des vaccins à la bande de Gaza, où beaucoup de personnes risquent une mort imminente", a déclaré Dr Ramy Abdu, président d’Euro-Med Monitor. « Le gouvernement israélien doit mettre fin à son siège de Gaza maintenant, et l’OMS devrait s’assurer que les Palestiniens, dont le système de santé s’effondre, ont accès à des soins de santé décents. La situation à Gaza n’est plus acceptable et nous remercions les députés européens pour leur position visant à mettre fin au siège et à aider les Palestiniens alors que la pandémie se propage ».

A ce jour, 32% des médicaments de base et 62% des médicaments de laboratoire ne sont pas disponibles dans l’enclave côtière. Les hôpitaux de Gaza sont à court de capacité. Compte tenu des taux actuels de propagation du virus, la bande de Gaza ne sera pas en mesure de faire face à des milliers de cas de COVID-19 par jour.

La pétition signée par les députés européens note que « les patients palestiniens passent par des processus prolongés pour traverser les frontières en Israël et en Egypte. Beaucoup d’entre eux sont morts en attendant que les autorisations soient délivrées. De nombreux établissements de santé ont été détruits lors de conflits répétés ». Cela nécessite une intervention internationale immédiate pour sauver ces Palestiniens.

« Gaza est l’un des endroits les plus densément peuplés au monde. Le nombre croissant de cas COVID-19 parle de cette densité », indique la pétition.

La pétition d’Euro-Med Monitor appelle l’Union européenne à envoyer une aide médicale immédiate à la bande de Gaza par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), car près de 90 % des unités de soins intensifs de Gaza sont occupées par des patients COVID-19. Les députés européens ont demandé aux gouvernements d’Israël et d’Egypte de lever immédiatement leur blocus de Gaza et de permettre l’entrée de l’aide médicale tant nécessaire.

Les députés européens ont appelé toutes les parties au conflit à Gaza à sauver les civils de la situation critique de COVID-19 et à mettre leurs différends de côté. La pétition conclut en demandant au ministère palestinien de la santé de collaborer avec les autorités sanitaires locales de Gaza et l’OMS, en augmentant le budget de la santé à Gaza pour lutter contre COVID-19. Les 25 députés européens ont demandé à l’UE de travailler avec les grandes puissances et les Nations unies pour s’assurer que Gaza, qui a été décrite par un rapport des Nations unies comme non habitable, ait sa part de vaccins COVID-19.

Signataires :

1 DPE Milan Brglez.

2 DPE Margrete Auken.

3 DPE Kira Marie Peter-Hansen.

4 DPE Tanja Fajon.

5 DPE Özlem Alev Demirel.

6 DPE Juan Fernando LÓPEZ AGUILAR.

7 DPE Jytte Guteland.

8 DPE Giuliano PISAPIA.

9 DPE Nikolaj VILLUMSEN.

10 DPE Martina MICHELS.

11 DPE Cornelia Ernst.

12 DPE Sira Rego.

13 DPE Manu Pineda.

14 DPE Marisa MATIAS.

15 DPE Rosa D´Amato.

16 DPE Silvia MODIG.

17 DPE Grace O’SULLIVAN.

18 DPE Izaskun Bilbao Barandica.

19 DPE Michèle Rivasi.

20 DPE Luke Ming FLANAGAN.

21 DPE Miguel Urbán Crespo.

22 DPE Mounir Satouri.

23 DPE Sylvie BRUNET.

24 DPE Ciarán CUFFE.

25 DPE Irena Joveva.