Déclaration de solidarité avec le peuple palestinien, les universitaires, chercheurs et éducateurs du Moyen-Orient au Danemark


Nous, universitaires, chercheurs, et éducateurs du Moyen-Orient au Danemark, sommes solidaires des Palestiniens à Gaza, en Cisjordanie et en Israël, ainsi que des 7 millions de réfugiés palestiniens partout dans le monde, en comptant tous ceux qui vivent au Danemark, dont certains sont nos collègues, des étudiants et des amis.

Nous sommes solidaires du peuple palestinien, alors qu’il fait face à des bombardements, à une brutalité policière et à la dépossession – et de son droit de résister à l’occupation et à la discrimination. La violence qui se produit actuellement à Gaza, à Jérusalem et à travers la Palestine historique est le résultat de l’expansion continue du colonialisme de peuplement et de la mise en œuvre d’un système d’apartheid. En tant qu’enseignants, chercheurs et êtres humains, soucieux de décolonisation et de justice internationale, nous nous tenons au côté de la résistance large du peuple palestinien à cette oppression à travers la société civile et toutes les géographies qui les relient.

La perception que le conflit est un conflit entre deux côtés égaux est un obscurcissement ; elle détourne de la réalité que ce sont les Palestiniens qui vivent sous une occupation militaire, qui sont dépossédés de leurs maisons, et qui vivent en tant que citoyens de seconde classe dans un système de ségrégation, qualifié d’apartheid par les organisations de défense des droits de l’homme tant palestiniennes, israéliennes qu’internationales.

Nous condamnons les actes de guerre et de violence du gouvernement israélien contre les civils palestiniens. Nous demandons à nos représentants élus d’exiger des sanctions ciblées sur Israël afin de faire pression pour qu’il cesse ses attaques contre la bande de Gaza, qu’il mette fin à ses initiatives de nettoyage ethnique des familles palestiniens hors de leurs maisons à Sheikh Jarrah, et qu’il arrête ses envahissements continus de la terre palestinienne en territoire occupé. Nous demandons au gouvernement danois, à l’Union européenne et aux Nations unies de prendre des mesures immédiates pour mettre en œuvre un embargo militaire complet et juridiquement contraignant à l’encontre d’Israël, le même que celui qui fut imposé à l’Afrique du Sud durant l’apartheid.

La technologie militaire israélienne est mise sur le marché par Israël comme étant « testée sur le terrain », puis exportée à travers le monde. Le commerce militaire et les relations de recherche liées au militaire conjointement avec Israël poussent à son impunité alors qu’il commet ses violations graves du droit international, et ils facilitent l’enracinement du système israélien d’occupation, de colonisation et de déni systématique des droits des Palestiniens. Le Danemark a été la première nation occidentale à imposer des sanctions complètes sur l’Afrique du Sud de l’apartheid en 1986 – nous estimons que le Danemark devrait prendre une position de leader dans la lutte contre l’apartheid israélien aujourd’hui.

Nous appelons les universités et les instituts de recherche du Danemark à se désinvestir totalement et à mettre fin à toute collaboration officielle avec les institutions israéliennes en violation du BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions). Cela implique de boycotter les collaborations institutionnelles avec les universités et institutions de recherche israéliennes complices de l’occupation et du militarisme israéliens.

Il convient de préciser clairement que cette position n’a aucun effet sur la collaboration et la coopération avec les universitaires et collèges israéliens en tant que personnes. Nous étendons notre soutien et notre solidarité aux universitaires, chercheurs et étudiants palestiniens. Au cours de la dernière décennie, plus de 400 étudiants palestiniens ont été arrêtés et mis en détention par les forces israéliennes, souvent sans procès. De nombreux rapports font état que ces détenus sont soumis à des formes de torture. Des intellectuels palestiniens ont été victimes de harcèlement, et des universitaires qui vivent à l’étranger sont interdits d’entrée en Israël.

Nous appelons à agir en faveur du peuple palestinien – à participer aux manifestations locales, à dénoncer l’apartheid israélien, à amplifier les voies palestiniennes dans notre travail et notre engagement public, à modifier le langage que nous utilisons pour décrire la violence de la colonisation de peuplement, à soutenir le BDS, et à faire pression sur nos représentants élus pour qu’ils assument la responsabilité de leur silence sur les causes profondes de la situation actuelle et donc, de leur complicité. Nous ne nous rendrons pas complices de la violence de la colonisation de peuplement, ni de sa normalisation.

En tant qu’universitaires, chercheurs, et éducateurs au Danemark, ancienne puissance coloniale, notre soutien à la libération palestinienne est intrinsèque du processus plus large de décolonisation. Nous plaidons pour l’égalité de tous les peuples, et pour la fin de tout racisme, et la fin de toute violence coloniale. Cette cause s’intègre à la fois dans notre enseignement et dans notre érudition.

signataires :
Sorcha Thomson, PhD Fellow, Roskilde University
Pelle Valentin Olsen, Postdoctoral Fellow, Roskilde University
Sune Haugbølle, Professor, Roskilde University
Michelle Pace, Professor, Roskilde University
Henrik Andersen, PhD Fellow, Roskilde University
Saer El-Jaichi, Postdoctoral Fellow, Danish Institute for International Studies
Marc Schade-Poulsen, Visiting Researcher, Roskilde University
Somdeep Sen, Associate Professor, Roskilde University
Rasmus Christian Elling, Associate Professor, University of Copenhagen
Christine Crone, Postdoctoral Fellow, University of Copenhagen
Laure Guirguis, AIAS - COFUND Fellow, Aarhus University
Ehab Galal, Associate Professor, University of Copenhagen
Claus Valling Pedersen, University of Copenhagen
Anders Hastrup, Post. Doc. Fellow, University of Copenhagen
June Dahy, Teaching Associate Professor, University of Copenhagen
Lise Paulsen Galal, Associate Professor, Roskilde University
Sara Lei Sparre, Associate Professor, Aarhus University
Zenia Yonus, PhD Fellow, University of Copenhagen
Jørgen Bæk Simonsen, Associate Professor, University of Copenhagen
Peter Seeberg, Associate Professor Emeritus, University of Southern Denmark
Marie Odgaard, PhD fellow, Aarhus University
Abir Mohamad Ismail, PhD fellow, Aarhus University
Katrine Mandrup Bach, PhD Student, Aarhus University
Ahlam Chemlali, PhD Fellow, Aalborg University and DIIS
Birgitte Stampe Holst, Postdoctoral Fellow, University of Copenhagen
Mette Edith Stendevad, PhD Fellow, University of Leicester
Nina Grønlykke Mollerup, Associate professor, University of Copenhagen
Özlem Has, PhD Fellow, University of Copenhagen
Ildikó Bellér-Hann, Associate Professor, University of Copenhagen
Jørgen S. Nielsen, Affiliate Professor, University of Copenhagen
Buthaina Shaheen, PhD Fellow, Bundeswehr University Munich
Rasmus Aarslev, PhD Fellow, University of Copenhagen
Rasmus Alenius Boserup, former senior researcher at DIIS
Andreas Bandak, Associate Professor, University of Copenhagen
Anne Kirstine Rønn, PhD Fellow, Aarhus University
Jihan Zakarriya, Assistant Professor, Aarhus University
Maj B. Ørskov, PhD Fellow, Aarhus University

Reçu après la date limite de Politiken (sera publié sur le site Web) :

https://ruc.dk/en/situation-palestine-building-solidarity-danish-academia

Kumm Sabba Mirza, Postdoctoral Fellow, Roskilde University

Christina Varvia, PhD Fellow, Aarhus University

Darin Stephanov, Guest Researcher, Aarhus University

Karen Waltorp, Associate Professor, University of Copenhagen

Runa Johannessen, PhD Cand Arch, Royal Danish Academy – Architecture, Design, Conservation

Tina Dransfeldt Christensen, PhD, external lecturer, Roskilde University

Iram Khawaja, associate professor, Aarhus University.

Lamies Nassri, Teaching assistant, University of Copenhagen

Nazila Kivi, External lecturer, DIS.

Julie Bønnelycke, Assistant professor, IKH, RUC

Derek Pardue, Associate Professor, Aarhus University

John Andersen, Professor, RUC

Fannie Agerschou-Madsen, Research Assistant, DIIS

Ahmed Abou El Zalaf, Research assistant, University of Southern Denmark