Conférences Bisan - Conférence de George Smith - 9 mars 2022, 19h, heure de la Palestine


Chers et chères collègues,

Nous sommes heureux d’annoncer que le webinar inaugural des Conférences Bisan aura lieu le mercredi 9 mars 2022, à 19h, heure de la Palestine (18h CET, 12h US ET). Nous aurons le plaisir d’accueillir le Professeur George Smith (Université du Missouri, lauréat du prix Nobel de chimie en 2018).

Le titre de son exposé (qui sera donné en anglais avec traduction simultanée en arabe) est : The Virology of Ideas — An Indispensable Pandemic [La virologie des idées — une pandémie indispensable]

Résumé : Les « idées » (innovations culturelles) sont semblables à des virus qui prolifèrent par infection collective, tout en étant sujettes lors de leur extension à de massives variations aléatoires et à une sélection naturelle sans pitié. Des « variants d’intérêt » — des Omicrons culturels extrêmement rares— émergent des communautés globales de manière imprévisible. Les contributions des cerveaux individuels dépendent de leur résidence dans une « idéosphère » globale — l’analogue culturel d’une biosphère écologique. Une blessure causée à une partie quelconque de la communauté culturelle globale, comme celle qu’Israël a infligée en Palestine, est une blessure à la communauté toute entière. La libération de telles blessures est un impératif culturel, autant qu’un impératif politique et moral.

Vous pouvez vous inscrire à l’événement sur Zoom ici.

George Smith est un biologiste engagé dans la libre dissémination des idées et des ressources scientifiques. Lors de la cérémonie au cours de laquelle lui a été remis le prix Nobel en 2018, il a expliqué qu’il partageait ce prix pour une innovation qui a émergé du travail combiné des communautés scientifiques globales imbriquées auxquelles il appartenait, et pas spécifiquement de son travail personnel ni de celui de son groupe de recherche.

George est diplômé du Haverford College et, après avoir travaillé pendant un an dans un centre de recherche sur le cancer à Philadelphie, il a obtenu un doctorat (PhD) à la Harvard Medical School. En tant qu’étudiant diplômé, il était déjà politiquement actif. C’était la période de la guerre des Etats-Unis au Vietnam. Bien qu’ayant dépassé l’âge de la conscription, il a retourné son livret militaire et a donc été immédiatement incorporé. Il risquait l’emprisonnement en refusant son incorporation, mais en l’occurrence il n’a pas été poursuivi.

Un fil directeur de la recherche de George a été l’étude de la diversité génétique, dans les anticorps, dans les séquences d’ADN répétitives et enfin en chimie combinatoire. Il a commencé à examiner l’ensemble des phages filamenteux (des virus longs et fins qui infectent les bactéries), avec un intérêt spécifique pour la conception de vecteurs de clonage ADN afin de créer de nouvelles protéines. C’est le travail qui a finalement abouti à l’innovation élégante qu’il a introduite en 1985 et qui a lancé le développement de la technologie d’« exposition de phage » par de nombreux scientifiques du monde entier. Dans cette technologie, d’énormes « bibliothèques » de peptides sont engendrées à la surface de bactériophages, permettant à des peptides extrêmement rares qui lient une biomolécule cible, un récepteur, d’être choisis en utilisant des techniques microbiologiques simples.

Cette méthode a conduit à de nouveaux produits pharmaceutiques et au développement d’une série de médicaments-anticorps utilisés dans des thérapeutiques contre le cancer ou anti-inflammatoires. George a reçu le prix Nobel en chimie en 2018 pour ce travail, partageant le prix avec Greg Winter et Frances Arnold.

George n’a jamais pris de brevet sur l’exposition de phage, et ses collègues et lui ont été des disséminateurs enthousiastes de cette technologie dans les laboratoires du monde entier, fournissant gratuitement des stocks de semences, des protocoles détaillés et des conseils.

George est un ardent défenseur de la libération des Palestiniens, et un co-fondateur de Mid-Missourians for Justice in Palestine [Les Missouriens du Centre pour la Justice en Palestine]. Cette organisation a un riche programme et en 2020 a lutté contre le vote au Missouri d’une législation discriminatoire empêchant le gouvernement de l’Etat d’avoir des contrats avec les compagnies boycottant Israël.

Cette conférence est sponsorisée par le Centre Bisan pour la recherche et le développement, Scientifiques pour la Palestine et le Centre des Etudes palestiniennes de l’université Columbia.

Ci-dessous une courte présentation vidéo des Conférences Bisan, mettant en lumière l’institution hôtesse, le Centre Bisan pour la recherche et le développement.

Espérant voir beaucoup d’entre vous à ce webinaire, nous vous adressons l’expression de nos meilleurs sentiments,

Le Comité de pilotage des Conférences Bisan

 

Prochains webinars des Conférences Bisan

- Mercredi 13 avril 2022, 19h, heure de la Palestine

Dr. Honaida Ghanim (directrice du Forum palestinien pour les Etudes israéliennes « MADAR », professeure invitée à l’université Birzeit)

Titre : Post-justice, exceptionalisme et normalisation de l’apartheid

- Mercredi 11 mai 2022, 19h, heure de la Palestine

Dr. Gertrudis Rojas (Centre d’immunologie moléculaire, La Havane, Cuba)

Titre : Les vaccins Soberana contre SARS-CoV2 : gérer la complexité antigénique dans une procédure biotechnologique versatile

Pour recevoir les annonces des Conférences Bisan, vous pouvez vous inscrire à la liste de diffusion ici.

 

Déclaration d’objectifs des Conférences Bisan

En collaboration avec Scientifiques pour la Palestine et le Centre Bisan pour la recherche et le développement, et en concordance avec leur engagement commun pour la pleine intégration de la Palestine dans la communauté globale du savoir, les Conférences Bisan promeuvent des exposés sur des sujets d’importance culturelle, scientifique et sociétale, par des chercheurs et des intellectuels publics de premier plan, d’origines et de points de vue variés. Ces webinaires interactifs sont gratuits et ouverts au public, et leurs enregistrements seront rapidement mis en ligne.