Communiqué de l’AURDIP suite à l’interdiction de la manifestation pour Gaza à Paris du samedi 26 juillet

| AURDIP |

La France est désormais le seul pays au monde dont le gouvernement poursuive les appels au boycott contre Israël et interdise de manifester contre l’offensive israélienne à Gaza. « L’interdiction de la manifestation pro-palestinienne constitue une entrave disproportionnée à la liberté de réunion et d’expression » a déclaré Izza Leghtas, chercheuse sur l’Europe de l’Ouest à Human Rights Watch. « Empêcher les gens d’exercer leur liberté de manifester devrait être exceptionnel lorsqu’aucun autre moyen de protéger l’ordre public n’est possible. Les autorités françaises doivent assurer la sécurité de tous et prévenir les attaques à caractère antisémite, mais elles peuvent le faire sans totalement priver les Parisiens de leur droit de manifester pacifiquement ». L’ AURDIP partage cette analyse, et déplore que le gouvernement français prive les citoyens d’une liberté fondamentale, dont il serait parfaitement en mesure d’assurer l’exercice.